Spinning Flower

Un blog qui parle de tricot, de filage, de laine, de dentelles, de tissage, de pays étranges et merveilleux, d'aquarelle, de plantes, et d'autres choses auxquelles je n'ai pas encore pensé... A spinning, weaving and knitting blog about wool, flowers, spind

09 novembre 2009

Owls

A happy monday morning it is, with a warm and soft merinos sweater. Thank you for this delicious free model! (Ravelry link and more information here) I used short rows, 4mm needles and organic merinos from Treliske - a beautiful quality. I love it so much I think I am going to make one for my daughter now...

C'est un doux lundi matin, avec  un pull tout chaud et tout doux terminé. Merci pour ce superbe modèle gratuit! Lien Ravelry ici et blog d'origine. J'ai usé et abusé des rangs raccourcis, avec des aiguilles 4mm et du mérinos bio de Treliske, une qualité extraordinaire. Je l'aime tellement que je pense en faire un pour ma fille maintenant...

page

Posté par fleurtdemalakoff à 11:22 - Commentaires [15] - Permalien [#]

01 juin 2009

Bonjour! Eh bien je ne vais pas faire la cachotière plus avant, surtout avec tous vos gentils messages... Je n'ai pas tenu bien longtemps avant de tenir un autre blog, juste pour le plaisir de tenir mon journal... Vous pouvez le lire ici. Il sera certainement plus détendu et différent de spinningflower. Bienvenue!

Posté par fleurtdemalakoff à 15:14 - Commentaires [4] - Permalien [#]

02 avril 2009

Bonjour à toutes!
En cinq ou six années, grâce à vous et aux autres blogs et forums (Tricot Nordique, le Filage),
j'ai appris à tricoter (du shetland fair isle, de la dentelle et même du pull Phildar),

gilet_enfant

à filer et surtout aimer filer (au soleil!),

_charpette

à tisser!

tour_de_cou

Et surtout, plus récemment, à coudre.
Mais c'est moins intéressant parce que 80% de la dite-couture sert à raccommoder des trucs.

J'ai profité d'Internet à un moment où je ne pouvais vraiment pas avoir d'autre activité...
Maintenant je vais faire autre chose, et puis désormais il y a beaucoup de blogs de tricot.

Je vous remercie de tout! Et j'espère vous avoir donné en retour de bonnes idées...
Je garde le lien vers la boutique de laines filées main, et je reste sur Ravelry.
Peut-être que je reviendrai... je ne sais pas.

Disons que je regrette de ne pas pouvoir parler de l'essentiel.
On ne peut pas parler sur un blog de la rencontre personnelle que
chacun de nous peut faire avec Dieu,
parce que cela se manifeste dans
des faits concrets de la vie difficiles à rendre publics sur Internet.

Comment vous expliquer en quoi la vie peut vraiment être changée
du tout-au-tout et du jour au lendemain (pour moi, ça fait environ 9 ans)? Tout en restant imparfaite...

Comment dire ici, que oui, nous pouvons recevoir la liberté et la vie
simplement et entièrement? Que tout cela n'est pas une théorie ou de l'idéologie
qu'on apprendrait en lisant les journaux?

Et pourtant, je sais que beaucoup de personnes se sentent prisonnières dans leur propre vie,
dans leur maison ou leur appartement,
dans leur famille, dans les choix déjà anciens et pesants, dans la fatigue d'être soi,
ou dans bien d'autres malheurs.

D'autres se trouvent confortables et ne voient pas ce qu'il y aurait à changer.
ce sont des "Houellebecq", énamourés de la science, des "plaisirs de la vie", ou de la politique.
Mais des événements dans leur vie ne trouvent pas de réponse.

Il est facile d'accuser la religion, ou Dieu, d'être responsables de tout le mal du monde...
Je vois qu'en parlant avec les gens, la religion n'est responsable de rien de mal dans leur vie.
D'autres hommes ont fait du mal à quelqu'un, qui a fait du mal à quelqu'un etc. Dieu, au contraire, nous sert.
Ce genre d'accusation globale permet de fermer les yeux
sur les raisons géopolitiques qui provoquent des troubles mondiaux (sept 2001).

Apprendre à pardonner n'est pas encore tout-à-fait une valeur universelle, et reste difficile...

Ici en France les hôpitaux quasi gratuits et le devoir d'assistance sont des héritages encore présents de notre passé chrétien. J'oserai dire
que là où les droits de l'homme sont présents, et où femmes, enfants, faibles, bénéficient
de protections uniques au monde, c'est dans des pays où le christianisme a pesé ou agit encore.
Que les pires malheurs arrivent dans des pays ou des lieux d'où l'on a chassé toute religion,
comme au Cambodge ou en URSS, pour mieux permettre à certains
de se proclamer tout-puissants et maîtres du monde.
Certaines entreprises ressemblent tellement à des sectes que je ne suis pas étonnée
d'en voir les dégâts économiques aujourd'hui.

Le royaume de Dieu est juste à côté de nous: c'est le lieu où nous pouvons aller
tout en restant libres, en rendant notre vie plus vivante et pleine de joie.
Où l'autre prend toute sa place et où chacun veut servir celui qu'il aime.
Partout où la vie est brisée, il existe un renouveau à portée de main.
Alors, je ferme ce blog sur ces mots, en témoignant et rendant grâce,

et vous remerciant selon l'usage, de tous vos commentaires!!!

Bonne continuation à toutes!

Posté par fleurtdemalakoff à 10:05 - Commentaires [40] - Permalien [#]

28 mars 2009

Bonjour! Merci à celles qui ont commenté le dernier message malgré son côté, disons abrupt.
Pardon à celles que j'ai blessées:
l'amour du Christ pour chacun est essentiel, bien avant ces polémiques,
et quel que soit l'état de la personne...

Voici donc un objet sans polémique aucune et de pur plaisir.

(modèle venant du livre "Favorite Socks" de chez Interweave,
avec un reste de Mérinos Anny Blatt)

chaussettes

A bientôt, j'espère...

Posté par fleurt à 14:21 - Commentaires [14] - Permalien [#]

26 mars 2009

Je soutiens le Pape

Bonjour! Je suis désolée pour celles que cela va choquer, mais je soutiens notre Pape.

Que de coups montés par la presse. Je m'étais étonnée de toutes les gentillesses qui avaient plu lors de l'ouverture des Bernardins et j'attendais le "retour de bâton". Alors quoi? Une brebis galeuse - un "même-pas évêque" négationniste - et c'est tout le troupeau ainsi que le berger qu'il faudrait brûler.
Je suis heureuse d'être catholique et si certains français ont des raisons personnelles de culpabiliser face au génocide de la deuxième guerre mondiale, tel n'est pas mon cas. Heureusement, nos amis juifs ne s'y sont pas trompés et ont apporté à ce sujet leur soutien à Benoît XVI.

Autre crime atroce! Le Pape serait contre la capote!
Le problème de la capote, c'est qu'elle n'est pas 100% efficace. Rien qu'en France, où toutes les femmes en âge de procréer (80%) ont accès à une contraception qui est majoritairement la pilule (sachant que la pilule est 100 fois plus efficace que le préservatif), une femme sur deux se trouve enceinte dans sa vie sans l'avoir voulu... Cherchez bien parmi vos amies: plus d'une sur deux! Alors qu'est-ce que ça serait si on n'avait que le préservatif! Et si à la place de tomber enceinte, on risquait d'attraper le SIDA?!? Une chance sur deux sur toute une vie??? Ajoutons à cela que la capote n'est pas considérée par l'Eglise comme un crime abominable mais que la question de son utilisation doit être traité au cas par cas, donc selon la conscience de chacun: donc? Quel est le problème? Seulement ça, apparemment nous sommes sans doute trop bêtes pour que nos journalistes nous l'expliquent.

Saviez-vous que LA MOITIE des centres de soin qui s'occupent de personnes atteintes du SIDA dans le monde, sont catholiques?

Mais l'ultime condamnation, la voilà: barbares que sont les catholiques, qui condamnent les médecins d'une pauvre petite fille de 9 ans, au Brésil, ayant avorté de jumeaux issus du viol de son beau-père. En passant, je suis frappée du manque d'informations disponibles sur ce qui s'est passé là-bas. Ce que je sais est que l'excommunication qui a été prononcée l'est en général: les personnes qui avortent s'excluent d'elles-mêmes de l'Eglise. Inversement, il suffit qu'elles souhaitent y revenir en regrettant cet acte, pour y être à nouveau accueillies. L'Eglise considère que la petite ne porte pas de culpabilité, puisqu'elle est mineure. Bon alors, où est le problème?

Laissez-nous penser si nous le voulons que l'avortement consiste à supprimer la vie d'autrui, donc qu'il pose problème en tant que tel, et que réaliser un avortement est très certainement contradictoire avec une vie de foi. Lisez le livre de Justine Lévy: dans nombre de cas l'avortement est demandé par un proche, par un ami, un patron, des parents qui ne veulent rien laisser voir. Protéger la vie de la mère? L'occident n'a jamais été aussi riche, certaines n'ont rien à craindre pour leur vie, mais plus pour le porte-monnaie du ménage. Perdre son emploi à cause d'une grossesse pour une femme, qui peut être abandonnée par son mari n'importe quand, c'est prendre un gros risque... Croyez-vous que les chrétiens ne savent pas quelles sont les détresses?
Mais malheureusement, toute grossesse comporte ses risques. Rêvez-vous à la machine qui fait des enfants et au jour où votre assureur refusera de couvrir votre grossesse car trop risquée? Déjà, certaines femmes riches ou des couples gays font porter leurs enfants... est-ce vers cela que nous allons?
Une grossesse sera de moins en moins rentable pour être défendue par notre société mercantile, et même cette société défend l'avortement des pauvres: c'est bien ça dont il est question au Brésil.
Nous demandons que les questions soient posées, qu'on aide les femmes à aller jusqu'au bout de leur grossesse au lieu de leur dire "vous avez le choix (d'avorter ou d'assumer)" en les abandonnant dans la solitude! Et aucun de nous ne peut juger de ce cas en particulier - surtout vu le peu d'information qu'on en a.

L'important est que nous savons aimer et pardonner, quel que soit le crime. Mais il faut savoir désigner le mal, savoir le nommer pour s'en libérer! Nier l'existence du mal n'a jamais permis d'en être débarrassé.

Les bien-pensants ne sont pas là lorsque chaque semaine en France 15 tombes chrétiennes sont profanées. C'est normal, pensez-donc, en moyenne deux tombes par jour! Ni lorsqu'un attentat au Nigeria, juste après celui de Bombay (130 morts), fait 300 morts, seulement des chrétiens. Ou que des petites filles Coptes d'Egypte sont quotidiennement enlevées et mariées de force à des personnes d'une autre religion. Elles ne sont pas plus vieilles que la petite fille du Brésil. On s'en moque des chrétiens, en France, aujourd'hui.

En cette période de carême, il faut relever la tête et espérer que la vérité sera reconnue, qu'on nous fera plus de justice sur le travail d'amour et de miséricorde que nous voulons accomplir chaque jour, et que ne reflètent pas ces événements montés en épingle. Je pense malheureusement que la France qui ne sait même plus apprendre à lire à ses enfants fonce tout droit vers une dictature bien méritée, du fait de l'ignorance et de l'apostasie consenties de ses citoyens. J'espère un changement, mais lequel?

Posté par fleurt à 16:21 - Broderie, philosophie etc. - Commentaires [26] - Permalien [#]


Fin »